Ethore SA mission is to provide the insights required for investors and companies to make more informed decisions that lead to improve the mining sector sustainability.

Nous entendons à juste titre que le secteur minier est pas durable; cependant il ne mérite pas  une mise à banc au profit d'engagement financier qui se targuent d'être durables alors qu'ils ne le sont pas. Même BMO, un des grand acteurs financier dans le secteur minier, m a fait remarqué que le minier ne fait pas parti de leur produits ESG, alors qu'ils seraient en mesure de participer au changement.

Ce positionnement reflète simplement une forme de raccourcis pratique et rapidement justifiable. Un Facebook, Google, une Toyota, le groupe BMW, Siemens, Apple, Samsung, Vestas etc…Finalement  tous les secteurs ont dans leur chaîne logistique un liens avec les métaux et donc avec le secteur minier. Nous touchons ici à la matière première indispensable à la fabrication de processeur, de voitures électriques, d'éoliennes, de scanners, de lampes à basse consommation et d'infrastructures Hi-Tech de toute sortes.  Même les ONG, les fondations, et organisation d'aide aux développement, toutes et tous font appel au besoin de matière première et de métaux.

Responsabilité ESG

Il est irresponsable de penser que nous pouvons noter une société selon les critères ESG uniquement en considérant ses impacts en aval. Une firme comme Toyota qui développe des piles à combustibles est responsable de son impact sur la source de l hydrogène qui sera nécessaire aux fonctionnement de ses voitures. Ici nous pouvons faire le lien avec la technologie diesel et ses conséquences aujourd'hui décriées. Le rating de VW a été downgradé après constatations des conséquences (CCC selon MSCI en 2015). Mais tous le monde pouvaient savoir que l engagement de la technologie diesel nécessiterait des catalyseur très performants utilisant du platine, du rhodium et du Cérium. Catalyseurs qui n'ont pas fournit les résultats escomptés car trop chers…Tous les constructeurs ont été impacté par ce problème. Problème qui auraient pu être analysé suivant une approche fondamentale.

Sinon pourquoi ne pas développer une voiture à pile nucléaire dont le bilan carbone serait très avantageux?

La question est provocatrice mais tellement vraie dans le contexte ambiant de l'ESG'.

Biaisé par les faveurs du plus grand nombre

Souvent nous entendons que les choix d'investissement durables sont basés sur l'exclusion. On exclut les armes, le tabac, le jeu, etc…cependant on observe des portefeuilles durables qui incluent des sociétés actives dans la fabrication de pièces utiles à l'armement ou à la cybercriminalité.

Oui la finance durable est mis à mal car elle ne prend pas toute ses responsabilités et l'exclusion de secteurs, notamment le minier, a un impact non négligeable sur son développement et son potentiel d'innovation en matière de durabilité. La finance durable se trouve biaisée par ses choix qui favorisent de concert certaines sociétés qui logiquement deviennent des performers. Un marché ESG qui se suffirait à lui-même ?  Le risque est réel.

La durabilité s'applique à l ensemble des chaînes logistiques et au cycle de vie des produits, des matériaux et de la matière première.

Investir pour améliorer le rating ESG

De mon point de vue, on ne peut pas viser la performance dans une approche durable, on peut simplement ambitionner un investissement responsable sur le long terme qui peut éventuellement amener une plus value.

L'ESG' n est pas une abréviation à la mode, elle inclut une responsabilité sur le long terme, incluant de vrais engagements et quelques fois des renoncements pour finalement participer au changement. Alors halte aux rating intempestifs et aux outils informatiques de type 'black box' offrant des vues automatisées de facteurs ESG déconnectés de réalités dérangeantes.

L'engagement ESG est d'investir dans le changement et pour la réduction des impacts liés aux facteurs ESG.